ESPACE PRESSE OXILIA

ESPACE PRESSE

 

 

RELATIONS PRESSE – nos derniers communiqués

_____________________________________________

 

Lundi 16 Janvier 2017

https://oxilia.eproshopping.fr/15768-oxilia-arrive-en-pharmacie.html
 

L'offre de services Oxilia arrive en pharmarcie sous forme de borne digitale de services !

 

Mardi 15 Novembre 2016

 

http://yellowvision.fr/5-start-ups-francaises-dediees-au-bien-vieillir/

L’aide à domicile réinventée 

Trouver une aide à domicile de confiance et compétente pour s’occuper d’un proche dépendant est le service proposé par la plate-forme Oxilia. Le site met en relation les auxiliaires de vie à domicile qualifiés avec les familles des personnes dépendantes.

Ce premier réseau social dans le domaine veut rendre le maintien à domicile accessible. Leur réseau d’aides à domicile s’étend aujourd’hui sur toute la France, et les accompagnements sont adaptés aux besoins de la personne.

 

Jeudi 03 Mars 2016

Oxilia participe au programme d'accélération du Groupe La Poste, Start'inPost

http://www.startinpost.com/nos-start-ups/oxilia/

 

Mercredi 30 septembre 2015


_____________________________________________

Jeudi 25 Septembre 2015

Une plateforme en ligne pour trouver une aide à domicile

  • Publié
  • source : www.lefigaro.fr

http://www.lefigaro.fr/emploi/2015/09/24/09005-20150924ARTFIG00266-une-plateforme-en-ligne-pour-trouver-une-aide-a-domicile.php

 

Oxilia met en relation des familles cherchant un auxiliaire de vie pour leurs parents âgés avec des demandeurs d'emploi correspondant au profil.

La population française vieillit mais il est pourtant difficile de trouver une aide à domicile de confiance pour ses parents âgés. Les mairies fournissent les numéros d'associations ou de personnes travaillant dans le secteur, le bouche-à-oreille fonctionne tant bien que mal, sans que cela ne suffise à couvrir les besoins, toujours plus nombreux. «De plus en plus souvent, les enfants n'habitent plus auprès de leurs parents et il est difficile d'effectuer ce genre de démarches à distance», renchérit Frédéric Arnaud, fondateur d'Oxilia.

C'est d'ailleurs pour cette raison qu'il a décidé de lancer un service en ligne permettant de mettre en relation des familles cherchant une aide à domicile avec les demandeurs d'emploi dans ce secteur. «Tout est digitalisé, explique l'entrepreneur. La famille dépose une demande d'aide sur la plateforme et Oxilia lui propose les profils qui correspondent à ses critères autour du domicile du parent.» Le site vérifie les qualifications du prestataire et ses anciens employeurs sont invités à évaluer son activité sur le site, à la manière des «recommandations» déjà effectives sur des sites professionnels comme LinkedIn.

200.000 auxiliaires pour couvrir le territoire

Le site revendique aujourd'hui 30.000 auxiliaires de vie actifs. Il vise 200.000 profils en 2016 pour pouvoir couvrir efficacement l'ensemble du territoire. D'autant que l'objectif n'est pas seulement la mise en relation mais le développement d'une multitude de services annexes. «Quand un auxiliaire est malade, il doit être remplacé, parfois à la dernière minute. C'est aussi cela que nous proposerons à terme», promet Frédéric Arnaud. Dès la fin de l'année, il devrait être possible d'effectuer une déclaration auprès de l'Urssaf, une demande d'aide auprès de la Caf voire même de payer son auxiliaire de vie en ligne.

Pour réaliser ces projets, Oxilia vient de lever un peu plus de 110.000 euros. La plateforme est aujourd'hui fondée sur un modèle «freemium»: l'accès est gratuit pour les auxiliaires mais il faut payer pour que son profil soit davantage mis en avant. Les familles payent elles un abonnement pour avoir accès aux coordonnées des auxiliaires de vie. A terme, Oxilia prélèvera une commission directement sur les prestations payées en ligne. Pour cela, elle brigue le statut de mandataire, pour être habilitée à abriter une plateforme de paiement.


Un partenariat avec Pôle Emploi

Pour preuve de son sérieux, Oxilia a développé un partenariat avec Pôle emploi. Comme près de 70 autres entreprises, elle obtient ainsi le droit de voir ses offres d'emploi -les recherches d'auxiliaires de vie postées par les familles- affichées sur le site internet de Pôle emploi. L'organisme, qui a d'abord agrégé les offres de grands sites de recherche d'emploi, se tourne aujourd'hui également vers «des sites plus spécialisés, dans des domaines porteurs pour les demandeurs d'emploi», précise la direction.

Pour l'instant, il ne s'agit que de visibilité des offres mais dès l'année prochaine, Pôle emploi devrait mettre en œuvre la promotion de profils, c'est-à-dire qu'avec l'accord des demandeurs d'emploi, un dossier pourra être transmis à une entreprise si l'offre correspond à ce que recherche le demandeur.

 

 

 

Mercedi 2 Septembre 2015

Oxilia, première plateforme de mise en relation entre aides familiales et particuliers, opère une levée de fonds auprès de Network Finances.

Partenaire exclusif de Pôle Emploi au niveau national pour le recrutement des aides à domicile s'appuyant sur une base de données de plus de 30 000 auxiliaires de vie, Oxilia, première plateforme de mise en relation entre aides familiales et particuliers, vient de boucler une levée de fonds avec le fonds Network Finances.

Accompagner une forte croissance

Start-up avignonnaise fondée en 2013, Oxilia a pour ambition d’aider les familles confrontées à la perte d’autonomie d’un proche.

La plateforme Oxilia référence plus de 30 000 auxiliaires de vie implantées dans toute la France, intervenant auprès de plusieurs milliers de familles via son service de mise en relation.

Gilles Enguehard, Président-fondateur de Network Finances, fonds d’entrepreneurs d di  au financement et à l’acc l ration des startups du web : "Network Finances est heureux de pouvoir accompagner Frédéric Arnaud à travers ce projet fortement ancré dans l’économie sociale. Oxilia vient bousculer un secteur qui n’a pas bougé depuis plusieurs années alors que les besoins sont immenses et que les innovations se font attendre." 

Le concept Oxilia Comment trouver rapidement une aide à domicile? Comment savoir si elle est compétente? Peut-on lui faire confiance? Est-elle disponible? Comment s’occuper des d marches administratives? Comment la r mun rer?

Les familles sont tr s souvent d sœuvr es face à la d pendance de leurs aîn s. La recherche d’une aide rel ve en effet d’un v ritable parcours du combattant… et chaque ann e, plus de 200 000 personnes isolées passent le cap des 80 ans.

Start-up avignonnaise fondée en 2013, Oxilia a conclu un partenariat exclusif avec Pôle Emploi et intervient déjà auprès de milliers de familles en leur permettant de : 

- trouver une aide à domicile compétente et de confiance

- planifier et suivre les interventions (agenda partagé, cahier de liaison dématérialisé)

- g rer les d marches administratives li es à l’embauche de l’aide à domicile.

Oxilia apporte une solution plus économique, mais aussi  plus de transparence et plus de confort dans un secteur des services à la personne qui en a besoin :

+ d’ conomie : en direct entre employeur et employé

+ de transparence dans les profils : les fiches des aides familiales sont revues, les compétences sont mises en avant, l’aide familiale est identifi e par Pôle Emploi

+ de transparence dans le recrutement : les auxiliaires de vie répondent à des critères précis qui confortent leur sérieux, elles sont notées par leurs anciens employeurs qui donnent leur avis

+ de confort dans les services rendus : les qualifications de chacun sont claires. La sélection des profils est adaptée aux besoins : repas, aide à la toilette, ménage, garde de nuit…

"Lorsque j’ai été confronté au maintien à domicile au sein de ma famille, j’ai réalisé à quel point les solutions existantes étaient mal adaptées et coûteuses. Je me suis donc dit qu’une plateforme Internet performante devait pouvoir améliorer considérablement la vie des personnes âgées et faciliter celle de leurs proches", indique Frédéric Arnaud, fondateur et président de la société.

Frédéric Arnaud, 34 ans, est diplômé de Sup de Co Reims. Il a travaillé chez PriceWaterhouseCoopers puis chez Celerant Consulting. Il a ensuite été Directeur Général de LSN SAS, PME spécialisée dans la distribution de produits diététiques et cosmétiques.  

 

 

Contacts Presse 

Oxilia

Frédéric Arnaud

Tel : 09.82.28.44.89

Email : frederic@oxilia.fr

Site : www.oxilia.fr 

 

Network Finances

Gilles Enguehard

www.network-finances.com

 

 

 

Lundi 6 Juillet 2015

 

Inauguration de l’emploi store, « navire amiral » de la démarche numérique NET (Numérique, Emploi, Travail) du Ministère du travail

http://travail-emploi.gouv.fr/actualite-presse,42/communiques,2138/inauguration-de-l-emploi-store,18798.html

 

Mardi 17 Mars  2015

Start’inPost pour accroître le business

par Isabelle Repiton - le 17 mars 2015

http://www.alliancy.fr/france/start-up/2015/03/17/startinpost-pour-accroitre-le-business

 

L’accélérateur de start-up du groupe La Poste a une vocation claire : accompagner des projets qui développeront le chiffre d’affaires du groupe postal.

Depuis avril dernier, le groupe La Poste compte une cinquième branche – le numérique –, aux côtés de ses quatre autres grands « métiers » que sont le courrier, La Banque postale, Géopost (messagerie express) et le réseau (bureaux de Poste). Elle est chargée d’insuffler la culture numérique dans l’ensemble du groupe, de catalyser l’innovation, et de développer de nouveaux revenus.

Cette branche doit doubler d’ici à 2020 un chiffre d’affaires qui s’élève à 500 millions d’euros, aujourd’hui, réalisé à travers deux filiales : Docapost, spécialisée dans la gestion documentaire pour d’autres entreprises (coffre-fort sécurisé, dématérialisation des fiches de paie…), et Mediapost Communication. Cette dernière est née de l’évolution de la distribution d’imprimés publicitaires dans les boîtes aux lettres vers le marketing numérique. En procédant par acquisitions, elle est devenue régie publicitaire de plus de 700 sites Internet (Adverline), spécialiste de bases de données et gestionnaire de campagnes e-mail…

Mediapost Communication souhaitait, dès mi-2012, créer un incubateur, mais c’est finalement au sein de la branche numérique que le projet a vu le jour : Start’inPost est né en mai 2014. Objectif : « saisir l’innovation en commençant à travailler avec les jeunes sociétés assez tôt, avant l’entrée du capital-risque et l’envol des valorisations », explique Hugues Hansen, directeur de Start’inPost.

Sur 135 dossiers, seulement cinq retenus

Le passage par Start’inPost permet à une jeune pousse de tester son projet de façon opérationnelle au sein du groupe La Poste. Pour être éligible, elle doit déjà avoir une équipe constituée et une offre dans l’un des trois domaines clés : services au commerce et aux professionnels, services de proximité pouvant mobiliser les facteurs, et confiance numérique (identité numérique, tiers de confiance…).

A réception de chaque dossier, l’équipe de Start’inPost recherche au sein du groupe une unité prête à tester le projet. Si un « sponsor opérationnel » potentiel en interne se manifeste, il participe à l’audition du candidat. La jeune pousse sera également guidée par un second « sponsor », entrepreneur externe à la Poste.

Sur 135 dossiers reçus depuis mai, cinq ont été retenus pour mener un business test de trois mois. A l’issue de cette période, soit l’expérience s’arrête, parce que le marché ou le modèle économique ne semble pas pertinent, soit, au contraire, l’accélération proprement dite démarre pour neuf mois. Start’inPost dispose d’un capital de 12 millions d’euros sur trois ans pour prendre des participations minoritaires à hauteur de 50 000 à 100 000 euros. Mais le groupe La Poste peut se contenter de devenir client de la société. C’est le cas avec Heuritech, la première des cinq protégées de Start’inPost à avoir validé le test de trois mois. Ce spécialiste du big data, fondé en 2013 par quatre jeunes chercheurs, est suivi par Cabestan, plate-forme de gestion de campagne marketing multicanal (email, mobile, téléphone, courrier…), rachetée en 2012 par Mediapost Communication.

Heuritech a pu tester ses algorithmes de « reciblage » publicitaire et de combinaison des données clients traditionnelles avec les données de navigation Web, sur les sites de La Poste et de ses partenaires, qui lui ont confié un volume test de 30 gigaoctets de données. Aujourd’hui, Heuritech va mettre à profit la phase d’accélération pour préparer une levée de fonds, recruter dans le domaine commercial et de la communication, tout en continuant à développer son outil. Le business test s’est même révélé assez probant pour que Mediapost passe avec Heuritech au déploiement industriel, en signant un « vrai » contrat de fournisseur.

Quatre autres sociétés sont en test : un réseau social interentreprises (Smartpanda) ; une plate-forme de mise en relation internautes et annonceurs sur les données personnelles (YesProfile) ; une autre dans les relations entre facteurs et personnes âgées (Oxilia) et un système d’autopartage (Koolicar). L’objectif est de mener vingt-quatre business test par an.

 

 

Mercredi 11 Mars  2015

Emploi : l'avènement (officiel) des job boards

www.devmag.fr , par Marion Guillou - le 11 mars 2015

http://devmag.fr/emploi-lavenement-officiel-des-job-boards/

 

Il ne vous a sans doute pas échappé qu'un job de développeur ne se trouve pas sur poleemploi.fr. Le marché de l'emploi est en pleine révolution numérique et les job boards français sont sur le coup.

Lundi 9 mars, le Conseil d’orientation pour l’emploi (COE) – rattaché à Matignon – publiait un vaste rapport sur les impacts du numérique sur la recherche d’emploi en France : « dans tous les secteurs d’activité, l’impact d’internet est perceptible, de façon plus ou moins directe mais bien réelle, voire omniprésente. Le marché du travail n’est pas resté à l’écart de ces bouleversements ».

Pôle Emploi n’a plus le monopole des offres d’emploi, surtout lorsqu’il s’agit de secteurs en tension tels que les métiers du web, et tout particulièrement du recrutement des développeurs.

En France, leboncoin.fr dispose aujourd’hui de 115 000 offres d’emploi. Le 24 février dernier, Twitter lançait sa première « journée de l’emploi » en donnant accès aux offres de grands acteurs privés et publics (BNP, Carrefour, l’armée, l’éducation, etc.) via le hashtag #VotreJob.

 Maîtres dans l’art de donner de la pertinence au grand fourre-tout des annonces disponibles sur le web, voici donc venu l’avènement des job boards.

Pôle Emploi l’a bien compris puisque des accords ont été passés avec près de 60 d’entre eux pour publier leurs offres sur poleemploi.fr. C’est le cas par exemple de jobijoba, mais aussi de la start-up avignonnaise Oxilia, un réseau social destiné à faciliter le recrutement des aides-soignantes à domicile pour les personnes âgées. « Gagnant-gagnant : l’opérateur engrange des offres, les job boards récupèrent une part de l’énorme trafic de Poleemploi.fr (5,2 millions de visiteurs par mois) » explique le journaliste Derek Perrotte dans les colonnes des Echos du 10 mars.

Le demandeur est de plus en plus l’acteur premier de sa recherche d’emploi

Alertes par e-mail, CVthèques, salons virtuels de recrutement, recherche d’emploi géolocalisée, events 2.0, sont autant de services que les candidats s’attendent désormais à trouver sur les sites d’emploi.

Le job board Remixjobs, spécialiste du recrutement des développeurs, l’a bien compris, avec notamment sa CVthèque interactive riche de 45 000 profils tech, auxquels s’ajoutent chaque semaine 1 000 nouveaux candidats, mais aussi ses Remixjobs Day, events réunissant tous les trois mois les start-up les plus innovantes du marché et les talents du numérique.

Côté législation, les pouvoirs publics commencent à se pencher sur le dossier, invités par le Conseil de l’orientation pour l’emploi à « renforcer le contrôle de la qualité, de l’actualisation et de la licéité des offres », mais aussi la protection des données dont « la collecte, l’enregistrement la conservation, la consultation et la communication doivent être justifiés par un motif d’intérêt général et mis en œuvre de manière adéquate et proportionnée à cet objectif ».

 

 

Lundi 17 Novembre 2014

La Poste mise sur les start-up avec Start’inPost

Alliancy, www.alliancy.fr , par Charlie Perreau - le 17 novembre 2014

«  ….. Le programme accueille actuellement deux autres start-up en phase de tests : Oxilia, un réseau d’aides à domicile qualifiés auprès des personnes âgées et handicapés, et YesProfile, une plateforme qui met en relation les internautes et annonceurs. L’accélérateur qui peut accompagner jusqu’à 24 start-up par an, attend donc de nouveaux candidats. » 

Lien de l’article :  ici

 

 

Mardi 30  Juillet 2014

 

Innovation : La Poste mise sur les start-up françaises

Le Point.fr – Publié le 30/07/2014 à 15:41 – Modifié le 30/07/2014 à 15:58

Par Marion Guillou

Lien de l’article sur Le Point.fr

 

Pour faire face à la chute du volume du courrier, le groupe La Poste cherche à se diversifier et devient accélérateur de start-up.

4,8 millions d’euros ont été attribués à Start’inPost et son équipe constituée de trois personnes, avec pour objectif d’accélérer le développement de vingt-cinq start-up d’ici douze mois. ©

Pour rester la tête hors de l’eau, La Poste fait flèche de tout bois. Ce vendredi, elle recevait le feu vert de l’Autorité des télécoms pour augmenter ses tarifs de 5,2 % par an pendant quatre ans, afin de faire face à la chute des volumes du courrier qui plombe ses performances. Mais le groupe ne compte pas en rester là et prépare la diversification de ses activités. En effet, le 26 mai 2014, la Poste lançait Start’inPost, un accélérateur industriel au service de la démarche d’innovation du groupe. 4,8 millions d’euros ont été attribués à ce projet et son équipe, constituée de trois personnes, avec pour objectif d’accélérer le développement de vingt-cinq start-up d’ici douze mois.

Sélectionnées sur dossier au fil de l’eau, les start-up doivent répondre à quatre critères : peser moins de 500 000 euros par an, être innovante, avoir un concept établi et une équipe constituée. Les thématiques concernées sont : le e-commerce, les services de proximité, les objets connectés et la confiance numérique. « L’idée est de nous associer à des entreprises innovantes qui viennent compléter l’offre du groupe La Poste », explique Hugues Hansen, directeur général de Start’inPost et du groupe Mediapost Communication.

L’accompagnement Start’inPost se fait en deux phases : un business-test de trois mois permettant de valider sur le terrain l’appétence du marché pour le produit ou le service proposé, suivi, si l’expérience a été concluante, d’une levée de fonds comprise entre 100 000 et 500 000 euros.

L’expérience des facteurs au service d’une start-up

Dès septembre, un test se met en place à Marseille avec Oxilia, une start-up avignonnaise qui développe un réseau social destiné aux personnes âgées et aux aides à domicile indépendantes. La plateforme compte aujourd’hui 1 000 profils vérifiés d’aides à domicile qualifiées, que les personnes âgées, ou leurs enfants, peuvent sélectionner en fonction de leurs besoins directement depuis leur ordinateur. Une initiative dans l’air du temps à l’heure des services connectés, de l’augmentation de l’espérance de vie et de la solitude des personnes âgées.

Le business test mobilisera une trentaine de facteurs qui, pendant trois mois, iront à la rencontre de 2 500 personnes âgées de plus de 75 ans identifiées grâce à la base de données de La Poste. « La relation privilégiée qu’entretiennent les facteurs avec les personnes âgées de leur tournée instaurera un climat de confiance favorable, pour cibler au mieux les besoins des personnes âgées interrogées », se réjouit Frédéric Arnaud, cofondateur d’Oxilia, qui prévoit 15 000 profils d’aides à domicile sur sa plateforme d’ici 2015, grâce notamment à un partenariat avec Pôle Emploi à la rentrée.

 

 

 

 

 

Vendredi 25 Juillet 2014

 

Article paru sur le site internet     lemarchedesseniors.com    par Frédéric SERRIERE

 

Frédéric ARNAUD : OXILIA dispose de la plus grosse base de données d’aides à domicile qualifiées et diplômées auprès des personnes âgées et des personnes handicapées

 

1 ) Vous êtes le fondateur de la plateforme Internet Oxilia (www.oxilia.fr), pouvez-vous nous la présenter ?
 


Côté BTOC

OXILIA est une place de marché qui met en relation les aides à domicile diplômées et qualifiées (auxiliaires de vie sociales, assistantes de vie aux familles, ... etc ) avec les familles des personnes âgées, les personnes handicapées et les aidants familiaux qui ont besoin d'aide et qui cherchent à salarier une personne en CESU pour s'occuper de leur proche âgé. Les aides s’inscrivent, créent un profil que nous mettons en valeur via un questionnaire très précis. Nous vérifions leur casier judiciaire, diplôme,  expérience...  Nous leur demandons de nous communiquer une lettre de recommandation que nous mettons également en avant sur leur profil. Nous leur demandons enfin de se présenter en rédigeant un petit texte sur elle. Les familles peuvent ensuite, par géolocalisation, trouver l'aide idéale en quelques-clics en fonction du profil, expérience, compétence. Les critères rentrés par l'aide sont croisés avec ceux demandés par les familles. Un tchat messagerie permet également aux familles d'interviewer à distance l'aide. Nous permettons en outre le paiement sur la plate-forme des prestations d'aide à domicile régulièrement déclarées auprès de l’URSSAF. Enfin, nous proposons aux particuliers employeurs / aidants familiaux un cahier de liaison dématérialisé afin que ces derniers gèrent les différents intervenants à domicile qui interviennent chez leur proche. Aujourd’hui OXILIA dispose de la plus grosse base de données d’aides à domicile qualifiées et diplômées auprès des personnes âgées et des personnes handicapées.

 

Côté BTOB


 OXILIA permet aux agences d’aide à domicile, aux structures de services à la personne de diffuser leurs offres d’emploi au sein de notre base de données d’aides à domicile qualifiées. Nous redirigeons également vers les agences partenaires d’OXILIA les demandes de particuliers qui souhaitent passer par agence et non en direct avec l’aide.

2) Quel est l’utilisateur type ?
L’utilisateur type est un membre de la famille de la personne âgée (enfants, petits-enfants) qui cherche une aide à domicile pour faire face à une situation de dépendance. Du côté des aides à domicile, il s’agit principalement de femmes entre 30 et 60 ans. Ces dernières sont à la recherche d’un complément d’heures ou sont nouvellement diplômées et cherchent à se faire une clientèle.

Côté BTOB, structures de service à la personne, ce sont des agences / associations qui ont du mal à recruter des bons profils qualifiés.

3) Quel est son business model ?
Nous fonctionnons avec un système d’abonnements et de commissions dans la mesure où les heures de prestations sont commandées sur notre plate-forme.

4) Recherchez-vous des partenaires ? Si oui, lesquels ?
Nous sommes toujours ouverts à la discussion et pensons qu’il est très important de se parler au sein de la filière de la Silver Economie, aussi bien avec le monde privé qu’avec le monde associatif  d’ailleurs. Pour toutes vos demandes, vos remarques ou suggestions, vous pouvez nous laisser un message à :
 contact@oxilia.fr et nous retrouver sur www.oxilia.fr

Par LMS le 24-07-2014

 

 

 

 

 

 

Vendredi 27 Juin 2014

 

Article paru dans le Midi Libre à propos de la formation ADVF et le point de vue d' OXILIA

 

Cliquez ici

 

Les bilans de stages se sont succédés à Pôle emploi

Douze stagiaires viennent d’être reçues par Ariane Toulouse et Sofia Rivera dans la salle de réunion de Pôle emploi pour l’évaluation du bilan Assistance de vie. Dispensés par l’ Afpa (Association de formation pour le public adulte) de Nîmes, les cours ont duré six mois, entrecoupés de trois stages obligatoires de quinze jours. Les résultats sont positifs et salués par Frédéric Arnaud, le fondateur d’Oxilia, organisme qui gère l’intermédiation par internet entre personnes âgées et aides à domicile.

« Après six mois d’existence, nous avons déjà 800 offres d’emploi non pourvues à l’échelon national », déclare ce dernier. Ceci témoigne des besoins sans cesse croissants en matière d’assistance de vie, et trouver une aide à domicile va devenir un problème de plus en plus crucial pour les seniors.

Mardi 10 juin, la même opération a été renouvelée en présence d’Anne-Marie Brocard, directrice de l’agence Pôle emploi de Villeneuve-lès-Avignon avec encore un bilan largement positif.

 

 

 

Mercredi 25 Juin 2014

 

En partenariat avec l’AFPA PACA, OXILIA intervient sur France Bleu Vaucluse pour présenter son site internet ainsi que les opportunités d’emploi dans le secteur des services à la personne.

Pour écouter l’émission :

http://www.francebleu.fr/emploi/l-emploi-sur-france-bleu-vaucluse/l-emploi-de-fbv-170

 

 

 

 

 

 

Mercredi 5 Mars 2014

 

Villeneuve Un site internet pour faciliter la vie des seniors

 

Frédéric Arnaud a créé “Oxilia”, qui met en relation les personnes âgées avec les aides à domicile. Il y a quelque temps que l’idée de créer une entreprise pour seniors, pour leur faciliter la vie, en utilisant l’outil internet, trottait dans la tête de Frédéric Arnaud, un Villeneuvois de 33 ans. Après une école de commerce et des expériences dans le contrôle de gestion et des cabinets d’audit en France et dans les pays anglo-saxons, sa décision était prise. Les études qu’ils ont effectuées ont montré que plus de la moitié des services à la personne en France est destinée aux seniors dont le nombre va doubler d’ici 2050.

Alors, Frédéric a réfléchi au moyen de faciliter les démarches et, pourquoi pas, se servir d’internet pour choisir une aide à domicile comme on le fait pour une nounou. Aucun site ne répondant à cette problématique, ils ont décidé de créer le leur, Oxilia (du latin auxilium: aider). Leur objectif : mettre en relation les personnes âgées ou dépendantes, leurs familles avec des aides à domicile (auxiliaires de vie, assistantes de vie, aides ménagères...), sachant qu’en France il existe plus d’un million d’aides à domicile privées.

Un lien entre les familles et les services « Les aides à domicile indépendantes,s’inscrivent sur le site internet en ajoutant leur photo, leurs diplômes, expériences, lettres de recommandation. Nous vérifions chacun de ces profils que nous mettons ensuite en valeur. Les familles en recherche d’une aide pour leur proche peuvent alors sélectionner en quelques clics l’aide idéale, s’entretenir avec elle par messagerie et même commander la prestation en ligne. Ce site a été pensé pour simplifier la vie des gens. »

Dans un premier temps, les deux associés vont développer le modèle localement puis l’étendre au niveau national avec des partenaires et des investisseurs.

« Nous sommes ouverts tant au monde associatif que privé des aides à domicile. Nous lançons un appel à Présence 30 pour les rencontrer et voir comment partager l’outil que nous avons créé afin de simplifier la vie de familles. »

◗ www.oxilia.fr

 

 

 

 

 

 

Lundi 10 Janvier 2014

 

OXILIA, le  premier réseau virtuel d’aides à domicile indépendantes en France lance un appel à un crowdfunding national !

Avignon, le 10 Février 2014 – OXILIA, toute nouvelle startup de l’internet basée dans la région d’Avignon, se revendique être le tout premier réseau social en France d’aides à domicile indépendantes auprès des personnes âgées et des personnes dépendantes.

« Il y avait jusqu’ici un vide énorme en France en ce qui concerne les aides à domicile indépendantes. Elles ne sont pas salariées d’une agence ou d’une association, mais elles ont un ou plusieurs employeurs particuliers. Elles aiment leur liberté et  souhaitent être mieux payées qu’en agence ou en association, c’est pour cela qu’elles choisissent l’indépendance. Mais elles sont souvent isolées, ne peuvent que très rarement partager leurs expériences et surtout ont du mal à faire leur travail et à trouver en même temps des nouveaux clients. C’est la raison pour laquelle nous avons créé OXILIA nous explique Frédéric ARNAUD, en charge du développement de la startup.

« OXILIA est le Facebook des aides à domiciles indépendantes. Elles s’inscrivent sur le site internet en ajoutant leur photo, leurs diplômes, expériences, lettres de recommandation. Nous vérifions chacun de ces profils que nous mettons ensuite en valeur. Les familles en recherche d’une aide pour leur proche peuvent alors sélectionner en quelques clics l’aide idéale, s’entretenir avec elle par messagerie et même commander la prestation en ligne. OXILIA gère tout cela y compris les démarches administratives que sont les déclarations URSSAF et les bulletins de salaire »  précise Frédéric.

Mais la jeune startup ne souhaite pas s’en arrêter-là ! « Nous voulons allez plus loin et proposer dès à présent aux aides à domicile indépendantes de devenir actionnaires  d’OXILIA. A l’heure du crowdfunding, OXILIA lance un appel national à toutes les aides qui travaillent de manière indépendante et qui souhaitent faire la  promotion de leur métier auprès du grand public. Nous demandons une mise de fonds de 10€ aux aides qui veulent bien participer à cette aventure. L’argent de cette gigantesque souscription servira à communiquer auprès du grand public, notamment par le biais de la télévision, dans le but de valoriser le travail de ces aides qui sont toutes animées par une véritable vocation et qui ne sont malheureusement pas assez reconnues.» termine, enthousiaste Frédéric ARNAUD.

 

 

 

 

 

Contact PRESSE:

Frédéric ARNAUD – Tél : 06 63 93 78 35

Email :contact@oxilia.fr
Site web : www.oxilia.fr

 

 

INFORMATIONS SUR OXILIA

______________________

OXILIA est le tout premier réseau social en France d’aides à domicile qualifiées et diplômées auprès des personnes âgées et des personnes handicapées.

Au-delà du réseau social, OXILIA a pour vocation d’aider les familles des personnes âgées ou en perte d’autonomie à trouver  une aide à domicile de confiance au  meilleur prix, partout en France et en quelques-clics par Internet.

 

CONTACTS PRESSE

________________

Cet espace est dédié aux médias et aux journalistes. Vous trouverez ici tous nos derniers communiqués et dossiers de presse. Si vous avez des questions, n’hésitez pas à nous envoyer un email à : contact@oxilia.fr en indiquant votre média ainsi que vos coordonnées pour vous joindre. Une réponse sera apportée dans les plus brefs délais.